Magasin Communautaire

L’objectif du projet est de mettre à la disposition du public haïtien, dans les dix départements du pays, des produits de consommation, spécialement des denrées alimentaires et des articles de première nécessité à des prix raisonnables.

Plus d’Infos...

Solution d’urgence Par Jean Erich René

Coincé dans l’étau de la montée vertigineuse et sans précédent des prix des produits alimentaires sur le marché international et son impéritie, le gouvernement Préval Alexis ne peut pas laisser au croisement de l’offre et de la demande le rôle de régulateur. Avec une voix secouée d’émotion le Chef de l’Exécutif avoue son incapacité à résoudre l’équation de la faim dans l’immédiat. Aussi voudrait-il proposer des solutions durables telles que:

  • Subventionner la production et la vente du riz Haïtien
  • Produire 360 millions d’œufs dans un an

Comment va-t-il financer son programme?

  • Transférer aux producteurs les 270 millions de dollars d’importation de 360. 000 tonnes de riz - consacrer les19 millions de dollars d’importation d’œufs de St Domingue à la production locale- prélever une taxe de solidarité de 10% sur les salaires de plus de 30.000 gourdes par mois.- appliquer une politique d’austérité en réduisant les frais de voyage des ministres.

Nous prenons acte de la déclaration du Président René Préval. Cependant en lisant son message, entre les lignes nous avons flairé ce qu’il n’ose pas dire. Il s’agit d’une fuite en avant pour calmer les esprits et prendre un second souffle afin d’avoir l’espace de temps nécessaire pour montrer aux manifestants qui est Georges. Dans les semaines qui suivent nous serons tous rendus à l’évidence. Dans un univers probabiliste les chances de succès du plan proposé par René Préval pour résoudre la problématique du Grangou Klowòks sont nulles. Il s’agit d’initiatives à moyen et long terme. Ils seront tous déjà morts.

Notre pessimisme dérive d’une analyse purement temporelle des propositions présidentielles nous montrant l’impossibilité de leurs réalisations dans moins d’1 an. Le riz a un cycle de 5 mois. Dans 1 an on peut en avoir 2 récoltes en intercalant 1 mois à la fin de chaque moisson pour l’usinage et l’entreposage. Pour les œufs l’objectif de production comme l’a si bien dit le Président sera atteint dans 1 an. Nous ne voulons pas tisonner l’incendie que tente d’éteindre le Gouvernement. Mais vu l’intensité de la famine un délai de 1 an est excessif et insoutenable.

Régions désignées pour la tenue des Magasins de l’état.

  • 1.1 Ouest: Port-au-Prince
  • 1.2 Nord: Cap-Haïtien
  • 1.3 Nord-Est: Fort-Liberté
  • 1.4 Nord-Ouest: Port-de-Paix
  • 1.5 Artibonite: Gonaïves
  • 1.6 Centre: Hinche
  • 1.7 Sud-Est: Jacmel
  • 1.8 Sud: Cayes
  • 1.9 Grand’Anse: Jérémie
  • 1.10 Nippes: Miragoâne

Nous comprenons le souci du Président Préval d’éviter les erreurs du passé en important de la nourriture et décourager la production nationale. D’une part il est vrai que nous sommes en train de payer le dumping des produits américains du CNG. Mais on peut arrêter les mesures de précaution pour éviter le viol à répétition. D’autre part dans le menu présenté par le Président Préval au peuple haïtien on a relevé seulement 3 aliments: du riz, du poulet et des œufs. Quelle ration ! L’initiative de renvoi du Premier Ministre n’est qu’un palliatif. Le discours doucereux du Président n’est qu’un analgésique pour soulager un mal de dent. Vaut mieux l’arracher une fois pour toute.

Au lieu de jouer à l’autruche, résolvons le problème puisqu’il y va de la sécurité de tous. Si on veut avoir la paix dans les rues d’Haïti il faut d’abord avoir la paix dans les foyers. La sécurité alimentaire des familles est une panacée aux maux qui bouleversent notre société. Les projets de production ne sont pas à rejeter. Mais ils seront exécutés simultanément. Mais vu le délai imparti et l’urgence de l’heure, dans l’immédiat le Gouvernement doit rouvrir dans nos Chefs Lieux de Département des Magasins de l’Etat qui alimenteront à leur tour les magasins communautaires. Comme structure d’appui les banques alimentaires pourvoiront aux besoins des classes défavorisées sans aucun pouvoir d’achat, suivant une procédure de contrôle pour ne pas encourager la fainéantise. Les quantités de nourriture suivantes doivent être commandées rapidement pour être livrées aux lieux indiqués dans les proportions prescrites par nos bases de données.

Evaluation des besoins moyens pour 1 semaine par Département géographique: (sac de 100 livres et gallon de 2,9 livres)

Artibonite
Maïs moulu: 1392 sacs, Millet:3532 sacs, Riz.: 12116 sacs, Haricot: 7428 sacs, farine: 8820 sacs, huile de cuisine: 82310 gallons

Centre
Maïs moulu: 735 sacs, Millet:1865 sacs, Riz: 6396 sacs, Haricot: 3921 sacs, farine: 4656 sacs, huile de cuisine: 43.450 gallons

Grande Anse
Maïs moulu: 785 sacs, Millet: 1993 sacs, Riz: 6836 sacs, Haricot: 4191 sacs, farine: 49719 sacs, huile de cuisine: 46.437 gallons

Nord
Maïs moulu: 1006 sacs, Millet: 2553 sacs, Riz.: 8757 sacs, Haricot: 5368 sacs, farine: 6374 sacs ,huile de cuisine: 59.483 gallons

Nord-est
Maïs moulu: 391 sacs, Millet:992 sacs, Riz: 3402 sacs, Haricot: 2085 sacs, farine: 2476 sacs, huile de cuisine: 23.107 gallons

Nord-ouest
Maïs moulu 579 sacs, Millet:1469 sacs, Riz.: 5038 sacs, Haricot: 3089 sacs, farine: 3667 sacs ,huile de cuisine: 34.225 gallons

Ouest
Maïs moulu: 4022 sacs, Millet: 10209 sacs, Riz.:35020 sacs, Haricot: 21470 sacs, farine :2.549.208 sacs, huile de cuisine: 237894 gallons

Sud
Maïs moulu: 816 sacs, Millet: 2070 sacs, Riz: 7101 sacs, Haricot: 4354 sacs, farine: 5169 sacs, huile de cuisine: 48.238 gallons

Sud-est
Maïs moulu:584 sacs, Millet: 1484 sacs, Riz: 5089 sacs, Haricot: 3120 sacs, farine: 3705 sacs, huile de cuisine: 34572 gallons

Commande totale pour Haïti par semaine. Maïs moulu: 10310 sacs, Millet: 26167 sacs, Riz:83364 sacs, Haricot: 55026 sacs, farine: 65.335 sacs, huile de cuisine : 609.072 gallons